Le Milieu - ECOUTER - VOIR - MENU - CONTACT - AGENDA

Le Milieu

ouSLApo

Slapo n°2 : baobab "ceci-cela-ce slam-ci"

Baobab (Créée en 1996 par Jacques Roubaud)

Définition
Le mot baobab donne son nom à cette contrainte. Ecrivons le : ba-o-ba-b
Les premier et troisième morceaux de cette décomposition évoquent le mot “ bas” ; le second rappelle “ haut ” ; et le quatrième rien. On peut prononcer le mot à trois voix : l’une dit ba (sur un ton bas, par exemple) ; une autre o (sur un ton haut, si on veut) ; et la troisième dit b (sur un ton moyen, entre haut et bas, par exemple).
Un “ baobab ” sur le mot baobab sera un texte saturé en syllabes contenant haut et bas. Il est destiné, en principe, à une lecture à trois voix, qui se répartissent les syllabes.
Plus généralement, un texte saturé en syllabes contenant soit vrai soit faux (ou les deux ?) sera un baobab sur le vrai et le faux.
On peut choisir d’autres couples : long/court; si/non ; etc. On peut composer des baobabs sur les notes de musique, sur des cris d’animaux, qui seront exécutés à plusieurs voix.

Baobab ordinaire, ou à contrainte molle, où la seule exigence est de fourrer le plus possible de syllabes caractéristiques dans le texte.
exemple : Voici un baobab entomologiste sur pou et tique, qui peut être mimé :
Je voudrais partir.
Quitter
la poussière des villes frénétiques,
l’odeur épouvantables des poubelles aromatiques,
les poulaillers pathétiques
les poudding au goût de plastiques [...]

Source=Site de l'Oulipo


C'est donc à vous de jouer, et de nous créer un SLAPO-baobab sur "ceci-cela-ce slam-ci"

Slapo n°1 : interjecslamie

Le premier SLAm POtentiel suit la contrainte suivante, dénommée "interjecslamie".
Le principe en est simple : il suffit de finir chaque vers ou phrase, voire chaque mot du slam par une interjection, de préférence sonore et explicite.

Exemple :
" Sur la plage, nous sommes rentrés dans la caBING !
Je voulais qu'elle prenne ma PING !
Mais c'est moi qui ai pris une BAF ! "

Vous êtes invités à laisser vos slams en commentaires et bien sûr, à venir les déslamer à la prochaine "ce soir on S'LA Met" le mercredi 8 novembre au Camino.

Apostille : la thématique salace n'est pas partie prenante de la contrainte.

Naissance de l'Ouslapo

En total accord avec nous-mêmes et après une demande pressante des masses slamesques, nous entérinons la création de :
l'ouSLApo : acronyme d'OUvroir de SLAm POtentiel.
L'Ouslapo sera un groupe de recherche sur les créations slamesques possibles basées sur la contrainte volontaire.


Le terme "ouvroir", recouvrant anciennement des œuvres de charité, a été réutilisé par Raymond Queneau pour le rapprochement entre "ouvroir" et "œuvre". Le terme "potentiel" est utilisé dans le sens de ce qui est possible, réalisable si l'on suit certaines règles. Cet ouvroir, comme tous les autres OuXpo, se donne pour objet d'investigation le travail sous contrainte.

Sa grande différence, par rapport à l'Oulipo, est que les textes créés sont voués à la déclamation orale, et les contraintes de création seront donc liés à ce pré-requis et en joueront, dans le but de créer des slams improbables, expérimentaux et hallucinatoires.

Dans les prochains billets de cette catégorie, des contraintes vous seront proposées, vous pourrez mettre en ligne vos slams y répondant (dans les commentaires)... et évidemment venir les déslamer aux "ce soir on S'LA Met" !!! Vous pouvez également proposer des contraintes !

Références : Wikipedia